Instants de ville

(placeholder)

La Grande-Borne aux beaux jours

Billancourt : Renault fait table rase

Bercy, derniers instants

(Ancien) Forum des Halles

Brouillard sur l'étang

Des photos d’un autre âge. L’une des “cités” dont on (ne) parle (que) quand les banlieues s’échauffent fut un projet urbain, en rupture avec les grands ensembles.

Ces photos, prises en mai 1973, témoignent de l’atmosphère des premières années, qui semblaient concrétiser les projets du concepteur, Emile Aliot, qui avait voulu en faire la cité des enfants.

Novembre 1979. Sous une belle lumière, et sous les grands platanes, le négoce du vin agonise dans les entrepôts de Bercy, voués à une démolition déjà engagée. C’est devenu un décor naturel de films et de séries télévisées (ah, les Brigades du Tigre !) mais on y croise encore des hommes et des femmes qui travaillent chez quelques «pinardiers».

Février 1983. C’est la fin. L’activité a disparu. «Bercy», c’est désormais le Minsitère des Finances et le parc omnisports.

A Billancourt et sur l’Ile Seguin “la forteresse ouvrière” fut , pendant un 1/2 siècle, le symbole de l’industrie et des luttes ouvrières.  Mais à l’automne 2006, c’est Renault qui, du passé, fait table rase. Les engins de travaux publics finissent de démolir et niveler pour que l’immobilier puisse exploiter la mine d’or que représente une telle surface «à bâtir». Une sorte de Californie pour promoteurs.

Octobre 2008. Persuadé de rentrer bredouille d’une maraude parisienne, je montai les quelques marches qui permettent d’accéder aux terrasses. La lumière d’automne est un révélateur. Elle mettait en relief la cohabitation des quelques restes du vieux quartier et des géométries décrépites du Forum. Des photos déjà historiques : ce Forum-là a disparu sous les pioches des démolisseurs.

Matin de brouillard entre Noël et Jour de l’An.  Un petit étang - celui de la Tuilerie (car il y avait là autrefois une tuilerie) - entre centre ville et zone commerciale, entre voie ferrée et voie rapide.

Noir sur la ville

Pendant quelques années, la ville où je réside a participé à l’opération «nuit noire» : sensibiliser les habitants à la pollution lumineuse en éteignant les éclairages publics pendant une nuit entière. Pas sûr que l’objectif soit atteint.

Un beau défi photographique. Prises de vues rock n' roll et gros boulot en chamlbre blanche pour sortir quelques images.

il n'y a plus de couleurs et plus de bruit. Le ciel n'a plus de teintes étranges, mais tous les patelins se terminent toujours par "ange".

Sur le site d'Uckange, une unité - l'U4 - a échappé à la démolition grâce à la volonté des sidérurgistes de transmettre la mémoire industrielle du bassin sidérurgique. .

U4 - Un fantôme de l'acier.